décarbonons le web !

Notre présence en ligne a un poids de 82.91 méga octets sur les serveurs : nous ne présentons pas d’images, pas de photographies

Cette sobriété volontaire, ce minimalisme assumé est à la fois un choix et une expérimentation de ce que pourrait être un site web a empreinte carbone réduite. C’est un pas vers une communication digitale, une identité numérique que l’on voudrait un peu mieux contrôlé et qu’on espère un peu plus responsable en regard d’objectifs d’économies d’énergies et de préservation de notre environnement

En 2019, près de 4 % des émissions carbonées mondiales sont dues à la production et à l’utilisation du système numérique

Un data center consomme autant d’électricité que 30 000 habitants européens

Ainsi, les 182 centres de données présents sur le territoire français en 2016 concentrent 8% de la consommation électrique nationale

En matière d’émissions de CO2, internet pollue 1,5 fois plus que le transport aérien

La moitié des gaz à effet de serre produits par internet provient de l’utilisateur, l’autre moitié étant divisée entre le réseau et les data centers

selon le chercheur Gerhard Fettweis, la consommation électrique du web atteindrait en 2030 la consommation mondiale de 2008 tous secteurs confondus, dans cet hypothétique futur internet deviendrait la première source mondiale de pollution

Thème : Overlay par Kaira. -
© frank david barbier